Health crises and counteractions in the Ibero-American world

CFP LILLE (FRANCE) 22-24 SEPT 2022

International congress*
University of Lille Nord Europe
22-24 september 2022
Centre d’Études en Civilisations, Langues et Lettres Étrangères
(CECILLE)
“Health crises and counteractions in the Ibero-American
world”

*Congress to be held in person only

More information C4P HCCIA V2

Congreso internacional*
Université de Lille Nord Europe
22-24 septiembre 2022
Centre d’Études en Civilisations, Langues et Lettres Étrangères
(CECILLE)
“Crisis sanitarias y contestación en el mundo
iberoamericano”
*Participación física exclusivamente

Informacion aqui: C4P HCCIA V2

Chères et chers collègues,

Veuillez trouver ci-joint l’appel à communications pour notre

Congrès international*

Université de Lille Nord Europe

Centre d’Études en Civilisations, Langues et Lettres Étrangères  (CECILLE)

“Crises sanitaires et contestation dans le monde ibéro-américain”

 *Congrès exclusivement en présentiel

La crise sanitaire résultant de l’épidémie de Covid-19 a modifié, et modifie encore, de manière irréversible, les relations sociales, économiques et culturelles à l’échelle mondiale, faisant de cette crise un événement hors du commun dans l’histoire récente de l’humanité. La covid-19 montre ostensiblement les inégalités sociales, un phénomène qui, en Amérique latine, acquiert un caractère particulier en raison de sa structure socio-économique : le grand nombre d’emplois irréguliers, les difficultés d’accès à la santé, la densification des espaces urbains, etc. Si les maladies contagieuses et infectieuses sont indéniablement un problème ancien, l’épidémie de coronavirus a plongé le monde dans une crise sanitaire sans précédent, intensifiée par les caractéristiques de nos sociétés connectées tant géographiquement qu’en termes de communication. 

Certaines conséquences de cette crise sont encore imprévisibles, et ont à ce jour affecté différents aspects sociaux tels que le tourisme, l’éducation, les pratiques culturelles ou les modes de travail. Des experts, des politiciens et des profanes discutent publiquement sur les causes, le développement et les conséquences de l’épidémie, générant des discours sur ce que l’on entend par pandémie, crise, épidémie, etc. Dans la perspective de diverses disciplines des sciences humaines et sociales, nous voulons interroger les effets sociaux de la pandémie dans le monde ibéro-américain afin de mettre en perspective le contexte, les causes, les synergies et les conséquences des crises sanitaires en général et en particulier celle du COVID 19.

L’émergence et la légitimation de l’État moderne et ses capacités coercitives, encadrent cette réflexion, qui vise également à se projeter dans un passé plus récent (sida, syphilis, grippe espagnole…), sans exclure les premières années de la mise en place de l’État-nation (Motín de Esquilache), qui instaurent, à la suite de Foucault, le régime biopolitique caractéristique de la contemporanéité.

Nous nous demanderons donc quelles sont les réponses collectives aux réajustements du contrôle social imposées par la pandémie et de quelle manière elles sont attribuées à des responsables politiques (dans le cas de l’ultra-droite espagnole ou de la mobilisation pour une nouvelle constitution au Chili), économiques (flux et reflux de la soi-disant “tourismophobie”) ou culturels (potentiel subversif du théâtre confiné ou expansion des catalogues de Netflix, Disney Plus, Amazon prime, Apple TV ou Movistar).

En résumé, nous proposons une réflexion sur les changements socio-économiques provoqués ou découlant de cette crise sanitaire et d’autres crises, ainsi que sur la portée de la création culturelle lorsqu’il s’agit de répondre, d’intégrer ou de modifier le discours médico-politique des instances gouvernementales en Amérique latine, en Espagne et au Portugal.

 

 

 

 

Axes thématiques (non exhaustives)

Covid 19 et contrôle : Comment les citoyens assument-ils les restrictions de liberté lors de ces crises ? Comment se modifie le rapport entre l’État et le corps individuel ? Comment s’intériorise la reconfiguration des techniques de contrôle du corps ?

Covid 19 et mobilité : Comment la pandémie affecte-t-elle les industries de la mobilité : tourisme, transport de personnes et de marchandises, etc. Comment les États d’Amérique latine, dans lesquels ces industries ont un grand poids économique, ont-ils réagi aux limitations de la circulation ?

Covid 19 et démocraties : Comment les démocraties font-elles face à la crise ?  Quelles sont les conséquences sur la vie quotidienne : restriction des libertés individuelles, états de surveillance permanente, contrôle médical, etc. ?

La crise de la Covid 19 et les autres crises sanitaires : Cette crise est-elle sans précédent dans son fonctionnement social et culturel ? On pourrait voir par exemple d’autres contextes de crises sanitaires : la grippe aviaire, la grippe espagnole, etc.

Crise de la Covid 19, médias et outils numériques : Comme d’habitude dans ce type de crise, des discours basés sur une série de métaphores sur la guerre sont mobilisés, qui amplifient la panique dans la population et pointent la responsabilité individuelle d’une crise sanitaire collective. Dans ce cadre, il semble nécessaire de se demander comment la crise sanitaire a été exposée par les médias numériques presse digitale et par la presse traditionnelle. Comment la désinformation sur la pandémie a circulé sur les réseaux sociaux et comment cela a-t-il affecté la compréhension de la crise ?

Informations pratiques

Le colloque se tiendra à l’Université de Lille (Maison de la Recherche – Pont de Bois) du jeudi 22 au samedi 24 septembre 2022.

Les propositions de communications (titre, résumé de 500 mots environ, 3-5 mot clés et une courte bibliographie), accompagnées d’une brève notice biographique, seront à envoyer pour le 20 décembre 2020 à l’adresse suivante : health.crisis.counteractions@gmail.com

Langues acceptées : le français, l’anglais, l’espagnol, le catalan et le portugais.

Les notifications d’acceptation sont envoyées avant le 24 janvier 2022

Les articles doivent être envoyées avant le 29 juillet 2022 (50.000 caractères maximum avec bibliographie)

Comité d’organisation :

Javier Jurado (Université de Lille – CECILLE)

Patricia Novillo-Corvalán (Université de Kent)

Nadia Lie (KU Leuven)

Elizabeth Amann (Université de Gand)

Camila Pérez Lagos (MCF à l’ISTC Lille – CCMR/CIM)

Marina Ruiz Cano (Le Mans Université)

Bien cordialement

__
Javier Jurado


Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.